Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2010

Petits riens

En ce moment je ne suis plus bonne à rien.

L'impression que mon cerveau absorbe trop de choses à la fois sans parvenir à les intégrer, il travaille en permanence tel un processeur soumis à des calculs savants.

Il parait qu'il existe des processeurs multicoeur, peut être qu'on m'en a greffé un.

Sinon comment expliquer que mon coeur prenne souvent le pas sur mon esprit ? Ça doit être ça.

 

La mine renfrognée je vaque à mon quotidien sans grandes convictions mais je garde en tête que le sourire est mon armure. Lorsque j'étais enfant la moindre petite chose me procurait un bonheur intense. Savoir capter un indice, un moment, un geste, une parole et les transformer en bonheur. Je commence maintenant !

Le sourire et le compliment de la boulangère lorsque je m'achète un pain au lait, l'accueil chaleureux de serveur-adoré à la terrasse ensoleillée du café.

En voilà de belles choses, j'en profite et m'en délecte tant que je peux. Je ferme les yeux et sens la chaleur sur mon visage, tout est orange autour de moi, je m'imagine au beau milieu de cette place, dans ce village de campagne que j'aime tant.

 

L'ambiance du marché où les discussions vont bon train, mon ami l'apiculteur, l'odeur des tomates bien mûres, les olives dégustées à l'apéro, l'anis dans nos verres, les rires. La brise dans les feuilles adoucit le soleil mordant.

 

Mon café arrive, je sors de ma rêverie.

Je prolonge l'instant mais déjà je dois quitter cette terrasse. Café gentiment offert, bonne journée ma chérie, à bientôt.

Ce matin une boulangère, du soleil, un serveur-adoré m'ont mis du baume au coeur. Plus tard ce sera copine-adorée.

 

Beaucoup de petits riens qui sont bien plus que ça.

15:40

Les commentaires sont fermés.