Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 mars 2010

Voix

Certains jours je passe beaucoup de temps au téléphone. J'appelle des hommes, des femmes, certains je les connais en vrai, certains non.

Les voix des gens ça me plaît.

J'aime les voix graves, enfantines, cassées, sensuelles, douces, chaleureuses, fluettes, suaves, souriantes. Je m'imagine des visages, comme lorsque j'écoute la radio, des tempéraments, ces gens que je ne connais pas prennent forme, ne sont plus seulement des voix, on finit par se connaître par voix interposées. Les rapports deviennent plus amicaux. Comment vas-tu ? Ça fait plaisir de t'entendre, bonne journée, à bientôt. Je finis par intercepter les variations de voix qui trahiraient quelques sentiments, la gaieté, la lassitude, l'énervement, la tristesse, bien d'autres encore. Tellement de tonalités différentes qui transmettent autant de sentiments différents, tellement de manières de parler selon les interlocuteurs.

Parfois je reçois des coups de fil d'inconnus qui veulent m'interroger sur ci ou ça, me vendre telle ou telle chose, j'aime aussi ces voix là qui me sont totalement inconnues, ces personnes qui partagent un instant de ma vie, je réponds aux questions, je suis bon public, une voix chaleureuse facilite les discussions, il m'est arrivé de sentir un échange particulier, un bref instant où la raison de l'appel s'était envolée. Les gens me parlent, je ne vois pas leurs yeux, je ne sais pas ce qu'ils me transmettraient, je dois décrypter les voix, décoder le sens des phrases, comprendre sans voir, juste entendre.

Parfois les voix me laissent tellement rêveuse que j'aimerai tout quitter, me laisser entraîner, les suivre à l'autre bout du fil, comme hypnotisée, me laisser commander, un total laisser aller en pleine confiance.

10:27

Les commentaires sont fermés.