Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 juin 2010

Futilités

La torture de l'esprit, les événements, les gens, les bons, les mauvais, les tracas, je les efface à coup de futilités, à coup de chouchoutages, une vraie fille je suis. L'eau coule sur mon corps, brûlante, je m'en délecte, assise sous le flot la couche superficielle s'en va. Le maquillage qui coule, les cheveux qui se détendent, la peau qui s'assouplit, les idées noires qui se détachent, mon corps entier se délasse. Des bulles savonneuses, l'odeur fraîche, le bruit de l'eau, mes sens s'éveillent. Un bon coup de gommage pour décaper la peau, éliminer les impuretés, je frotte, plus le grain est gros plus ça me plaît. De l'eau fraîche tout part dans les oubliettes de ma baignoire.

Un jet d'eau glacé, je me sens revigorée. Enveloppée dans une serviette j'enlève les restes de maquillage, ces traces noires comme des larmes de fumée me donnent un drôle d'air, j'aime les voir disparaître sous mes doigts, se mélanger à l'eau et s'engouffrer dans la tuyauterie. J'efface toutes ces traces. Je m'enduis le visage d'un masque, transformation visuelle, il va entrer en moi, dans ma peau, me nettoyer de l'intérieur, aérer mes cellules. Je suis déguisée, ce visage qui est le mien m'apparaît comme inconnu, temps de pose, je rince, je me sens neuve.

Je poursuis mon rituel, massage-crémage de mon visage, en douceur, je détends tous mes muscles, j'insiste sur les zones privilégiées, quoi de plus agréable ? Viens ensuite mon corps entier, je pars des pieds, j'y dénoue les tensions, les mollets, les cuisses tout y passe. Je m'enduis, m'enveloppe dans ce cocon crémeux, la douceur me submerge. Le ventre, la poitrine, les bras, le cou, la nuque, quel moment exceptionnel, toutes ces parties de mon corps sont détendues, avides de sensations, je me sens bien, ne pense plus à rien.

J'adore me vernir les ongles, j'arrête mon choix sur le vernis le plus coloré, je me concentre, surtout ne pas dépasser, je m'applique, je patiente, je recommence, seconde couche, la couleur s'intensifie, l'odeur m'enivre, mes ongles laqués brillent, je suis en joie.

Ces moments où je m'occupe de moi sont précieux, rien d'autre ne compte, je me vide la tête, mes sens sont éveillés, apaisés, tout disparait, surtout le mauvais, l'énergie est canalisée, je suis moi, une fille, une vraie, j'aime ça.

14:33

Les commentaires sont fermés.