Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juin 2010

Ouf !

Finalement c'était pas si compliqué que ça, pas si important, pas si grave. Je m'en étais fait un monde, j'avais l'impression que tout s'effondrait, la déception et la peine l'emportaient sur la raison. Alors oui j'ai eu de la peine, oui j'ai été déçue, oui j'ai remis en question beaucoup de choses mais au final je me sens bien. Presque j'irai remercier ces personnes de m'avoir libérée d'eux, les remercier de réaliser aujourd'hui qu'ils ne font plus partie de ma vie, de m'avoir ouvert les yeux sur ceux qu'ils étaient vraiment. Presque. Je ne suis pas complètement folle non plus, ils ne m'intéressent plus, j'en ai désormais la certitude. J'avais malgré tout gardé un infime espoir, on ne sait jamais, les choses peuvent s'arranger, recommencer.

Mais non, je n'en ai plus envie, c'est confirmé ces personnes ne valent plus un clou, ma confiance a été brisée, mon amitié bafouée, ils n'ont même pas eu le courage de m'affronter, préfèrent se retrancher dans leurs certitudes. Je me réjouis de voir comment ils se sentent minables, mal à l'aise, ils font l'air de rien et pourtant ils en ont des choses à se reprocher. Il est plus facile de faire semblant que de clarifier les situations, ces personnes soit-disants honnêtes et franches ont autant de courage qu'une limace.

Je me sens libérée, sereine, j'aurai tout essayé, j'ai l'esprit libre, tranquille, je tire un trait, chacun sa vie, ses amis, ses occupations désormais. Je vais de l'avant, je ne me laisserai plus marcher sur les pieds, je n'accepterai plus des choses allant à mon encontre, je me sens bien. Des nouvelles rencontres, de l'audace, je me retrouve moi-même, je construis ma vie, les autres sont secondaires. Oh je ne deviens pas égoïste pour autant, ce n'est pas dans ma nature, je décide juste de penser à moi, mon bien-être, mes envies, je suis mon instinct, mes intuitions, c'est tellement bon.

14:09

Les commentaires sont fermés.