Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 août 2010

En vrac

J'ai envie d'écrire, cet espace me manque, le temps passe vite en ce moment et je ne suis que très peu devant un écran. Quelques jours de vacances, ce fut bref, juste le temps de se reposer un peu, de profiter de mes amis, de ma famille.

Ma soeur la plus jeune est venue, cinq mois sans se voir c'est long, on se retrouve comme si on s'était quittées hier, j'aurais aimé l'avoir que pour moi mais avec une famille nombreuse ça n'est pas possible ! C'était tellement bon de la voir, ça a été tellement dur de la voir repartir. Elle nous manque, nous lui manquons, elle voudrait rester ici mais elle a besoin de repartir aussi, se prouver des choses, aller au bout d'une aventure, je suis fière d'elle, l'important c'est qu'elle soit heureuse ici ou là-bas. La prochaine fois c'est moi qui irait la voir.

La semaine a été riche en émotions, de la joie, un peu de peine, des sensations réssucitées, un bien être qui m'envahit. Je l'avais dit l'amour n'est jamais mort, malgré les histoires à dormir debout, malgré les souffrances, il a fallu du temps, il a fallu que je dépasse mes peurs, que je reprenne confiance envers moi-même, envers les autres, sans se précipiter, sans s'emballer, juste se laisser aller, un peu. Oh je ne suis pas amoureuse, j'ai enfin laissé un homme entrer dans mon cocon, la coquille s'est fendillée, pas sans heurts, pas sans peur, je reste un peu méfiante, je ne veux pas m'emballer, je veux juste vivre ces instants, ne pas me poser de questions, voir où cette histoire nous mènera, j'ai envie d'y croire quand même.

Je reprends le travail aujourd'hui, à la fois envie et pas envie. C'est quand même fou de se dire que le travail me manque, ou alors c'est un tout qui me manque, copine adorée, l'ambiance dans mon bureau. Lorsque j'y suis je ne rêve que de vacances, là je rêverai presque de journées intenses où les problèmes à résoudre s'enchaînent, où tu es fière lorsque le soir tu rentres chez toi, fière du travail accompli, fière de te dire que ton travail n'est pas vain, fière de savoir que tu participes à ce grand tout qu'est l'agriculture. Je l'aime ce travail. Le problème du moment va être de recruter quelqu'un, je sens que ça ne va pas être facile, je vais bien rigoler, il n'y a pas de raisons que je ne trouve pas quelqu'un pour me seconder finalement on m'a bien recrutée moi.

Un petit pincement au coeur lorsque je réalise que l'été est déjà presque fini, je ne me plains pas, j'ai de la chance de vivre ici où l'été dure encore jusqu'à l'automne, n'empêche je ressens cette ambiance, ce changement, un peu comme lorsque la rentrée des classes approchait. Tout a une autre odeur, comme si la ville, l'environnement, la lumière, les gens changeaient. Manquerait plus qu'à aller acheter les cahiers, les stylos et tout y serait. Il reste encore du temps pour aller se baigner à la mer, pour les apéros, les pique-nique, les dîners en plein air, je compte bien en profiter encore jusqu'à ce que le froid et la nuit m'en empêchent.

09:59

Commentaires

Je suis contente pour toi pour le monsieur qui rentre dans ta vie. Tu le mérites. Prends les choses comme elles viennent, ne t'emballe pas, profite du moment présent. Tu penseras à l'avenir au bon moment.
En tout cas, ça me fait méga plaisir de te relire !

Écrit par : Thé Citron | 11 août 2010

Merci beaucoup ma belle, ça me manquait de ne pas écrire ! Oui je vais y aller mollo déjà que tout ça m'affole un peu...
Finalement on a bien fait d'être patientes toutes les deux question messieurs ;)

Écrit par : une fille | 12 août 2010

Oh moi c'est un peu moins bien parti que toi. On a peut-être brûlé trop d'étapes lui et moi...

Écrit par : Thé Citron | 12 août 2010

En même temps il ne s'est pas passé grand chose pour cause de vacances mais à priori ça se présente plutôt bien, j'espère ne pas me tromper...
Je ne sais pas de quelles étapes tu parles, mais tu sais parfois les choses filent d'elles même sans que ce soit forcément un mal. J'ai appris au moins une chose dans mes périples amoureux c'est qu'il n'y a pas de règles et que chaque histoire est différente alors ne soit pas pessimiste et j'espère sincèrement que votre histoire marchera :)

Écrit par : une fille | 13 août 2010

Les commentaires sont fermés.