Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 août 2010

Une rencontre

Lorsque je suis arrivée ce jour là dans ce bureau je ressentais une pression intense, l'impression que ma vie se décidait là, à cet instant. Trop de temps que j'attendais une telle opportunité, nerveuse et excitée à la fois, je croisais les doigts. Cette offre d'emploi était pour moi, je l'ai su dès que je l'ai lue, ce n'était pas possible autrement, ce travail je le voulais plus que tout.
L'entretien s'est bien passé, j'ai décroché le poste, mon parcours atypique a été mon atout, pour une fois. Je l'ai vue ce jour là, on avait l'air différentes, elle me semblait gentille, je verrai bien me suis-je dit.
Quatre ans maintenant que je passe la majeure partie de ma journée avec elle, quatre ans au cours desquels nous avons appris à nous connaître, de collègues de travail nous sommes passées à amies. Des vraies amies.
Elle m'a vue heureuse, triste, fatiguée, angoissée, rigolote.
Depuis quatre ans elle supporte mes angoisses, mes questionnements, mes joies, mes bêtises, elle a toujours été là, toujours à l'écoute, pleine de bons conseils, intransigeante parfois, mais tellement juste. Elle connaît mes atouts et mes faiblesses, devine sans que j'ai besoin de parler, m'a toujours soutenue même dans mes choix les plus stupides, on se connait presque par coeur. On se dit tout, nos vies, nos envies, on rigole énormément aussi, on projette ensemble, on s'appelle tout le temps, huit heures ensemble au travail ce n'est pas suffisant, j'ai trouvé en elle une quatrième soeur.
Cette rencontre fait partie des plus belles de ces dernières années, une fille droite, juste, gentille, elle est grande gueule mais adorable, elle m'a beaucoup appris,
je lui dois beaucoup.

Aujourd'hui un cap dans sa vie personnelle, professionnelle peut être aussi, le coeur crevé à l'idée de nous séparer, nous savons que ce n'est rien, il n'y a pas d'obstacle à notre amitié, je suis tellement heureuse pour elle. Bientôt un événement majeur, je suis touchée d'être à ses côtés, touchée à l'idée qu'elle m'ait demandé d'être présente ce jour là, touchée d'être là avec elle, de l'aider à se préparer, j'en suis honorée. Je sais que je vais être émue, c'est une joie intense qui m'envahit lorsque je pense à ce moment futur.
Aujourd'hui je la remercie pour tout ces moments passés et à venir, pour tout ce qu'elle m'a apporté, pour tout ce qu'elle a supporté, pour tout ce qu'elle est. Elle sait que je serai présente, toujours, quelles que soient les circonstances, quels que soient le moment et l'heure.
Copine adorée tu m'as vue à nu, dans tous les sens du terme, mais parfois la pudeur empêche de dire certaines choses, on a peur de se sentir bête, l'émotion qui nous envahit brouille les paroles, aujourd'hui je t'écris toutes ces choses pour qu'elles restent, pour que tu puisses les lire, pour te dire que ton bonheur fait le mien, pour te dire que tu fais partie des vraies, pour te dire que notre rencontre était obligée, pour te dire que je t'aime.


19:40

Commentaires

Écrit par : mme-beaute | 14 août 2010

ben dis donc tu en perds tes mots ?!
bisous ma chérie :)

Écrit par : une fille | 14 août 2010

Eh ben ?!!! Tout ça !?
Magnifique déclaration d'amitié !!!

Bon dimanche,
bise.

Écrit par : Thé Citron | 15 août 2010

Oui tout ça ! Je crois que c'est important de dire aux gens ce que l'on ressent, le bon comme le mauvais...
Merci :)

Écrit par : une fille | 16 août 2010

Les commentaires sont fermés.