Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 octobre 2010

Oh Bonne Mère !

Oh ma Bonne Mère !
Je vis en dessous d'elle, elle est là, je le vois souvent, il existe plein d'endroits dans la ville d'où on l'aperçoit. Elle veille sur la ville, ici on la vénère, elle nous protège. Je ne suis pas croyante, mais la Bonne Mère reste la Bonne Mère. J'aime y monter, me ressourcer, y réfléchir. Alors l'autre fois j'y suis allée.
Le mistral soufflait, fort, très fort, le meilleur moment pour y aller. La vue sur la ville, la mer, les collines, les îles y est magnifique, le mistral dégage tout sur son passage. J'observe, je me pose un moment, en plein vent, comme si le mistral rendait mes pensées plus claires, comme s'il enlevait toute la noirceur, toutes les peines, le vent en pleine figure c'est ce qu'il me fallait.

Je ne suis pas croyante, mais j'y dépose toujours un cierge ou deux. Ma façon à moi d'exorciser, d'avoir une pensée pour des personnes, des faits, la flamme brûle, vacille sous le souffle du vent, elle est vivante et en même temps emporte avec elle toutes les pensées néfastes.
J'aime rester là-haut, dans ce calme, au coeur de la crypte, je m'assois, je ferme les yeux, je me concentre, je me recentre, je réfléchis, un calme absolu m'envahit. Souvent les larmes coulent, j'évacue, je me libère, j'y vois plus clair. Je ressens toujours ce même bien être lorsque je suis là-haut, je fais abstraction des visiteurs, des prieurs, il n'y a qu'elle et moi. Ma Bonne Mère. Je redescend, je me sens revigorée, apaisée, sereine, j'ai encore en mémoire cette flamme vascillante, ce qu'elle représente, les images de ce lieu Saint, de cette évidence qui semble y régner. Je me sens bien.

 

 

IMG_0530.JPG

 

IMG_0523.JPG

 

 

 

 

11:16